but


but

but [ by(t) ] n. m.
• 1245; probablt frq. °but « souche, billot »
1Point visé, objectif. 2. blanc, cible. Viser le but. Atteindre, toucher le but (cf. Faire mouche, mettre dans le mille). Manquer le but. Spécialt (Boules) Cochonnet. Pointer une boule vers le but. Loc. fig. (var. anc. de pointe en blanc, ou de blanc en blanc) DE BUT EN BLANC [ d(ə)bytɑ̃blɑ̃ ] :sans préparation, brusquement. « Quand on est ainsi interrogée de but en blanc sans être prévenue » (Proust).
2Point que l'on se propose d'atteindre. terme. Le but d'une expédition. Un but de promenade. « vous n'atteindrez point sitôt que moi ce but » (La Fontaine).
Sport Chacune des deux limites avant et arrière d'un terrain de jeu, encadrées par les touches; sur cette limite, espace déterminé que doit franchir le ballon (entre les montants et la barre transversale, au football, handball, hockey, etc.). Ligne de but (aussi en-but) . Gardien de but. goal. « Ed, très concentré, était dans les buts. Fesses tendues vers l'arrière, bras pendants, il protégeait sa cage » (Vautrin). Envoyer la balle dans les buts. cage. Épreuve des tirs au but ( buteur) . (1900 football; 1895 rugby) Point marqué quand le ballon franchit cette ligne. Marquer un but. Crier : but ! Gagner par trois buts à un. Transformer un essai en but.
3Fig. Ce que l'on se propose d'atteindre, ce à quoi l'on tente de parvenir. dessein, 1. fin, intention, 2. objectif, objet, propos, visée. « Ne vous donnez pas pour but d'être quelque chose, mais d'être quelqu'un » (Hugo). Avoir un but dans la vie. « Vivre sans but, c'est laisser disposer de soi l'aventure » (A. Gide). Un but avouable, caché. Avoir pour but (cf. En vue). Se fixer, poursuivre un but. S'assigner pour but qqch. Toucher le but, au but. aboutir. Être encore loin du but. Le but d'une visite. raison. Association sans but lucratif. Loc. Aller droit au but, sans détour (cf. Ne pas y aller par quatre chemins). — Gramm. Complément de but, marquant dans quel but on accomplit l'action. Conjonction de but. Loc. prép. Dans un but, dans le but de : dans le dessein, l'intention de. « dans le seul but de lui complaire » (Flaubert). afin de, pour. « Aucune œuvre d'art n'a jamais été créée que dans un but utilitaire et avec l'intention de servir » (A. Gide).
⊗ HOM. Butte.

but nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) Point matériel pris pour cible et qui constitue l'objectif, la limite, le terme d'une trajectoire, d'un mouvement : La balle passa à côté du but. Ce pour quoi quelque chose est conçu, utilisé ou pratiqué ; objet, fin : La gymnastique a pour but d'assouplir le corps. Ce qui sous-tend une action, constitue un projet ; intention, dessein, objectif : Quel était le but de votre démarche ? Préoccupation, objectif majeurs qui guident les actions de quelqu'un ; idéal, objectif : N'avoir aucun but dans la vie. Résultat escompté d'une action, d'un projet : La politique que vous avez menée a manqué son but. Sports Dans presque tous les sports d'équipes où l'on se sert d'un ballon, endroit où l'on cherche à faire entrer le ballon ; point marqué quand le ballon atteint cet endroit. En pelote basque, action du joueur qui met la pelote en jeu soit au début de la partie, soit au début de chaque point. Synonyme de cochonnet. ● but (citations) nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 Est-ce que le but de la vie est de vivre ? L'Annonce faite à Marie, IV, 5, Anne Vercors Gallimard Eugène Grindel, dit Paul Eluard Saint-Denis 1895-Charenton-le-Pont 1952 Nous n'irons pas au but un par un mais par deux. Le Temps déborde, Notre vie Seghers Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 La proportion rompue entre le but et les moyens, les combinaisons du génie sont vaines. Propos recueillis par André Malraux dans Les Chênes qu'on abat Gallimard Robert Louis Balfour Stevenson Édimbourg 1850-Vailima, près d'Apia, îles Samoa, 1894 Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie. To be what we are, and to become what we are capable of becoming, is the only end of life. Études familières sur les hommes et les livresbut (difficultés) nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) Prononciation [&ph86;&ph109;&ph104;], comme butte, ou [&ph86;&ph109;], sans faire entendre le t final. La première prononciation est plus courante. Orthographe De but en blanc. Attention, ne pas se laisser influencer par le t de liaison : on n'écrit pas de butte en blanc, mais de but en blanc. Remarque Ici but est une orthographe vieillie de butte. L'expression fait référence à la butte de tir et au blanc de la cible. - Être en butte àbutte Emploi 1. Dans le but de. Cette expression est courante dans l'expression non surveillée, notamment à l'oral. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer dans l'intention de, afin de, pour, en vue de. Remarque On trouve dans le but de notamment chez Balzac, Hugo, Flaubert, Bernanos, Montherlant. 2. Poursuivre un but. L'expression est courante, mais critiquée (poursuivre ne convenant, en principe, qu'à ce qui bouge). Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer tendre vers un but, chercher à atteindre un but ou viser à un but. 3. Remplir un but. L'ex-pression est critiquée (en principe, on ne peut remplir qu'un récipient ou un trou). Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer atteindre un but. 4. Avoir pour but / avoir pour objet. Avoir pour but s'emploie quand le sujet est un nom de personne : il a pour but de doubler son chiffre d'affaires. Avoir pour objet s'emploie quand le sujet est un nom de chose : l'opération a pour objet de rétablir l'irrigation normale du cœur. ● but (expressions) nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) Aller (droit) au but, attaquer sans détour une affaire ; dire les choses franchement. Dans le but de, dans le but que, dans l'intention de, que. De but en blanc, brusquement, sans précaution. Frapper au but, toucher juste à l'endroit convenable pour réussir quelque chose. Toucher au but, toucher le but, être sur le point de réussir, de finir quelque chose. Complément de but, subordonnée de but, complément ou subordonnée indiquant dans quelle intention est faite l'action exprimée par le verbe principal. (Exemple : Il a fait cela pour notre bien. Il travaille pour réussir. Il se cachait de peur qu'on ne le trouve.) [La proposition subordonnée circonstancielle de but est aussi appelée proposition finale.] But en or, premier but marqué au cours des prolongations d'un match de football, qui donne la victoire à l'équipe qui l'inscrit. (Cette pratique, qui permet d'éviter l'épreuve des tirs au but, est aussi appelée but décisif.) Ligne de but, ligne sur laquelle sont placés les poteaux de buts. ● but (homonymes) nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) bute forme conjuguée du verbe buter butent forme conjuguée du verbe buter butes forme conjuguée du verbe buter bûtes forme conjuguée du verbe boire butte nom féminin butte forme conjuguée du verbe butter buttent forme conjuguée du verbe butter buttes forme conjuguée du verbe butterbut (synonymes) nom masculin (peut-être ancien nordique butr, bûche) Point matériel pris pour cible et qui constitue l'objectif, la...
Synonymes :
Contraires :
- point de départ
Ce pour quoi quelque chose est conçu, utilisé ou pratiqué ; objet...
Synonymes :
- finalité
Préoccupation, objectif majeurs qui guident les actions de quelqu'un ; idéal...
Synonymes :
- fin
- idéal
- visée
- vue
Résultat escompté d'une action, d'un projet
Synonymes :
Synonymes :
- Sports. cochonnet

but
n. m.
d1./d Point que l'on vise. Toucher le but.
|| Loc. adv. De but en blanc: brusquement.
d2./d Terme où l'on s'efforce de parvenir. Le but d'un voyage. Nous touchons au but.
d3./d Fig. Fin que l'on se propose. Avoir un but dans la vie. Syn. objectif, dessein.
Aller droit au but: aller directement à la fin que l'on se propose, au principal d'une affaire, d'un discours.
|| Loc. Prép. Dans un but, dans le but de: en vue de, pour.
d4./d SPORT Au football, au handball, au hockey, etc., rectangle délimité de chaque côté du terrain par deux poteaux verticaux et une barre transversale, et au-delà duquel l'équipe attaquante doit placer ou projeter le ballon (ou la balle, le palet, etc.).
|| Point marqué par l'envoi du ballon au but. Marquer un but.

⇒BUT, subst. masc.
I.— TECHN. MILIT.
A.— Point, objet que l'on vise afin de le toucher avec un projectile. Viser le but; frapper, tirer au but. Le modèle en terre de ce cheval, auquel Léonard avait travaillé seize ans, servit de but à des arbalétriers gascons, et fut mis en poudre (STENDHAL, Hist. de la peinture en Italie, t. 1, 1817, p. 226); les exercices de tir sur des buts mobiles à éclipse prompte constituent un excellent moyen pour habituer les soldats à charger et à ajuster très rapidement (A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouv. matériel naval, t. 1, 1890, p. 358).
PARAD. et SYNT. a) Cible, point de mire, objectif. b) Toucher le but; donner au but; passer, manquer le but; servir de but; coucher en joue le but; mettre sa flèche en plein but (cf. synon. mettre dans le mille; faire mouche); braquer son arme vers le but; but à éclipse, but mobile.
Spéc. (au jeu de boules). Synon. de cochonnet. Pointer une boule vers le but.
Au fig. [L'obj. désigne une pers.] La calomnie ne ménage personne, et, plus que tout autre, j'ai servi de but à ses atteintes (F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 137); il se sentait, tout à la fois, le but des balles et des sarcasmes (VIGNY, Le Journal d'un poète, 1851, p. 1282).
B.— ARTILLERIE
1. Point de mire utilisé au cours des exercices pratiqués avec des armes à feu. But à battre; tir au but.
But en blanc. La [ligne de visée]... rencontre d'ordinaire la trajectoire en deux points, dont le plus éloigné se nomme but en blanc (A. LEDIEU, E. CADIAT, Le Nouv. matériel naval, t. 1, 1890, p. 22).
2. Vx. Endroit où est placé le canon au moment où il tire. De but en blanc. De cet endroit au blanc de la cible. Tirer de but en blanc. Tirer en ligne droite, sans correction de hausse. Portée de but en blanc. Portée moyenne.
Au fig., loc. adv. De but en blanc. Synon. directement, sans préparation ni transition, brusquement. Annoncer de but en blanc une triste nouvelle. Halifax. — ... et, si un étranger... venait de but en blanc vous faire la cour... Jenny. — Je ne me laisserais pas prendre à ses flatteries (A. DUMAS Père, Halifax, 1842, I, 11, p. 44); je ne peux pas croire que vous, si bonne, si droite, si juste surtout, vous soyez devenue, de but en blanc, sans motif, mauvaise pour moi (GYP, Un Raté, 1891, p. 193).
II.— P. ext.
A.— Point de l'espace que l'on s'efforce d'atteindre. Le but d'une expédition, un but d'excursion; arriver le premier au but; atteindre, toucher, dépasser le but. Je suis à deux cents pas à peine du but de ma course; en quelques minutes, je suis chez moi (A. DUMAS Père, Le Chevalier de Maison-Rouge, 1847, I, 5, p. 14); Saint-Martial, sanctuaire renommé et but de pèlerinages, comme Saint-Léonard son voisin (VIDAL DE LA BLACHE, Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 303); cette rue est proche du parc Monceau, lequel devint un de nos buts de sortie (BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 30).
JEUX D'ADRESSE, SP.
1. Point de l'espace que l'on doit atteindre le premier pour être considéré comme gagnant. Le but d'une course cycliste. La ligne d'arrivée. Le but d'une course de chevaux. La borne d'arrivée.
2. [Au jeu de barres, à chat perché] Endroit où le joueur doit se réfugier pour n'être pas pris; p. ext., endroit où il doit se placer pour jouer (cf. supra I B 2).
3. [Dans les sp. d'équipe utilisant un ballon] Endroit dans lequel un joueur doit envoyer ou placer le ballon pour marquer.
P. méton. (parfois au plur.). Cadre composé de deux poteaux verticaux, en football, reliés par une barre transversale. Gardien de but, tirer au but; poteau(x) de but(s); envoyer le ballon dans les buts. Nous allions combattre au-devant des buts en bois de frêne (MONTHERLANT, Les Olympiques, 1924, p. 330).
[Au rugby, football, etc.] Ligne de but. Limite du champ de jeu figurée par une ligne tracée sur toute la largeur du terrain à hauteur des buts.
En-but (au rugby). Zone située derrière la ligne de but.
B.— P. méton. Point marqué lorsqu'un point de l'espace est atteint.
1. [Football, rugby, etc.] Action d'envoyer le ballon dans les buts. Point(s) marqué(s) lorsque le ballon est entré dans l'endroit appelé but. Marquer, réussir un but; au rugby : transformer un essai en but. Ils rêvent de conquêtes et de buts au football (MORAND, Londres, 1933, p. 219).
Loc. (football). Avoir un but au bout du pied. Avoir une bonne occasion de marquer un but.
2. Autres jeux (aux dames), loc. Être, point contre point, à égalité de points. Jouer but à but. Sans avantage, à force égale de part et d'autre.
P. anal. Troquer but à but. Se marier but à but. Sans avantage (de contrat) particulier pour l'un ou pour l'autre.
Au fig. S'aimer but à but. Comme des personnes entre lesquelles il n'y a pas de différence gênante :
1. ... elle [Mme S...] me rappelle pour m'engager à aller à Longchamp vendredi avec elle... et cela avec un ton qu'elle n'avait jamais eu avec moi : plus de supériorité, le ton but à but de deux personnes qui commencent à s'aimer...
STENDHAL, Journal, 1809-11, p. 73.
Péj. Rester but à but. Rester à égalité, chacun sur ses positions.
III.— Au fig. Fin que l'on se propose, intention animant un acte ou motivant une démarche. Se proposer, atteindre, rechercher un but; avoir pour but de; n'avoir d'autre but que. Anton. moyen. Le but de ces Allemands était évidemment d'obtenir des renseignements sur tous et sur tout (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 7) :
2. ... je résolus de sauver cette famille de la misère qui l'attendait. Déterminé à commettre des illégalités judiciaires, si elles étaient nécessaires pour parvenir à mon but, voici quels furent mes préparatifs.
BALZAC, Gobseck, 1830, p. 429.
3. L'art tient dans les sphères intellectuelles une place assez haute pour être un but et non pas un moyen...
T. GAUTIER, Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, p. 320.
SYNT. Cacher son but; tendre, aspirer à un but; être loin de son but; aller à son but par des voies détournées; assigner un but à qqc. ou qqn; confluer, converger vers un but.
A.— [L'accent est mis sur l'exécution d'un projet précis] Synon. objet, objectif; intention, propos. Le but essentiel de la reliure est de permettre l'usage fréquent des volumes en empêchant leur dégradation (La Civilisation écrite, 1939, p. 1203) :
4. ... comme le but de Dieu était de nous tracer par son exemple la règle de notre activité, il s'ensuit qu'il nous recommandait deux choses à la fois, le repos et la sanctification du septième jour.
LACORDAIRE, Conf. de Notre-Dame, 1848, p. 239.
5. Sans doute la leçon de la satiété est peut-être plus probante qu'aucune autre : mis dans l'action, l'univers ne la comble pas; s'approcher du but, c'est s'éloigner du désir; ...
M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 328.
6. ... la voix de ceux qui vous commandent, et pour qui votre ignorance crédule, votre docilité, sont indispensables à la réalisation de leurs buts criminels!
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 698.
7. Chacune de ces méthodes correspond à un but particulier qui est la fabrication d'un cuir réalisant certaines caractéristiques bien définies, correspondant elles-mêmes à des emplois bien déterminés.
J. BÉRARD, J. GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 50.
SYNT. a) [Un adj. précise la nature du but] Un but décoratif, descriptif, défensif, éducatif, militaire, pacifique, philanthropique, politique, curatif, thérapeutique; but commercial utilitaire. b) [Un adj. énonce un jugement sur la valeur du but] But absurde, coupable, criminel, extravagant, funeste, intéressé, louable, sensé; le but avoué de qqn.
B.— [Il s'agit d'un projet gén. dont l'échéance n'est pas arrêtée dans le temps; abs. de détermination adj.] Orientation fondamentale que l'homme donne à sa vie. Synon. sens, raison de vivre. Tu vogues à la dérive, sans but, sans boussole (AMIEL, Journal intime, 1866, p. 412); le retour de l'enfant donnait enfin un but à son existence (R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Le Pénitencier, 1922, p. 758); pourquoi agir sans but, sans terme, sans comprendre (COCTEAU, La Machine infernale, 1934, II, p. 63) :
8. — Oui! tant de choses m'ont manqué! toujours seul! ah! si j'avais eu un but dans la vie, si j'eusse rencontré une affection, si j'avais trouvé quelqu'un... oh! comme j'aurais dépensé toute l'énergie dont je suis capable, j'aurais surmonté tout, brisé tout!
FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 159.
SYNT. [Art. indéf. ou absence d'art.] Se donner, se fixer, avoir un but dans la vie; une existence sans but; vivre sans but; prendre les choses de la terre pour but.
[Souvent employé dans la lang. abstr. et culturelle]
DR. Association à but (non) lucratif.
ESTHÉTIQUE, POÉT., PHILOS. Oui, le but de la poésie, c'est le Beau, le Beau seul, le Beau pur, sans alliage d'utile, de Vrai ou de Juste (VERLAINE, Œuvres posthumes, t. 2, Charles Baudelaire, 1896, p. 17).
[L'obj. désigne une pers.] Vous êtes pour moi le but même, l'Idéal (J. LAFORGUE, Moralités légendaires, 1887, p. 201).
C.— Loc. et expr.
1. Expr. usuelles
a) Aller [droit] au but :
9. Il parle bref, coupant ses propos de formules à l'emporte-pièce : « soyons carrés en affaires! », « au but! », « pas tant de paroles, des actes! »...
R. MARTIN DU GARD, Vieille France, 1933, p. 1063.
b) Toucher, frapper au but. Résoudre une difficulté. Passer, dépasser le but. Toutefois si jadis on resta trop en deçà du romantique, maintenant on a passé le but (CHATEAUBRIAND, Essai sur la litt. angl., t. 1, 1836, p. 206).
c) Avoir pour but de + inf.; s'assigner pour but + subst. :
10. On fait précéder cet acte d'un certain nombre de formalités qui ont pour but de permettre au public de faire connaître son avis.
H. CHARDON, Les Trav. publ., 1904, p. 102.
11. Le département des recherches et prototypes postaux du CNET s'est assigné pour but la réalisation de la machine à trier électroniquement le courrier, ...
L'Admin. des Postes et Télécomm., 1964, p. 43.
2. Expr. jugées parfois incorrectes
a) Poursuivre, suivre, remplir son but. Au surplus, j'ai rempli le but que je me proposais en publiant cette bluette (DELECLUZE, Journal, 1827, p. 471); il s'en est allé sans avoir rempli son but (E. DELACROIX, Journal, 1856, p. 146).
Rem. Ces dernières expr. sont considérées comme impropres par LITTRÉ et la trad. lexicogr. qui leur opposent poursuivre un dessein, remplir un devoir, une promesse.
b) Dans le (un) but de...
Dans un but de + subst. Ils [les arrêtés réglementaires permanents quant aux dispositions qui concernent la chasse] prennent souvent des dispositions contre la divagation des chiens, dans un but de repeuplement des oiseaux (J. BARADAT, L'Organ. d'une préfecture, 1907, p. 317).
Dans le but de + inf. C'est dans le but d'assurer ce traitement qu'avaient été conçus en 1959 les districts urbains (G. BELORGEY, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 285).
Rem. L'expr. dans le but de est condamnée par LITTRÉ et certains puristes pour lesquels but aurait gardé son sens physique (on ne peut être dans un endroit qu'on se propose seulement d'atteindre) et qui lui opposent dans l'intention ou dans le dessein de; en fait, but n'étant plus senti avec sa valeur physique, l'expr. est couramment employée par les aut. cf. p. ex. CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 3, 1848, p. 463 : Dans le but d'imprimer l'effroi des excès populaires.
IV.— GRAMM. Complément circonstanciel de but. Qui indique dans quelle intention, au profit, au détriment de qui, de quoi, s'accomplit une action. Conjonctions de but, proposition de but. Synon. proposition finale. Voir afin de, que; de crainte de, que; histoire de, que; pour, pour quel, etc.
PRONONC. ET ORTH. :[by] ou [byt]. Transcr. [by] dans Pt ROB. ainsi que dans NOD. 1844, LITTRÉ et DG. Les 2 transcr. dans PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930, DUB., Pt Lar. 1968 et WARN. 1968. dans Lar. Lang. fr. [by] et [byt] devant voyelle. Cf. ROUSS.-LACL. 1927, p. 171 : ,,On hésite pour un certain nombre de mots : fa(t), bu(t), ne(t), c'est un fai(t).`` L'ensemble des ouvrages note comme NYROP Phonét. 1951, § 87 et 260 : ,,But se prononce tantôt [by] (prononciation officielle), tantôt [byt]. On a surtout tendance à faire entendre le t quand le mot est final, [devant voyelle, notamment dans les locutions but à but et de but en blanc] ou marqué par l'emphase : voilà mon but [byt]; mais le but [by] principal.`` FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 406, signale que l'on prononce toujours [byt] dans le lang. sportif. BUBEN 1935, § 220, explique la restitution du t final par l'influence du fém. butte ,,avec lequel but était quelquefois confondu``. Notons que l'orth. butte l'emporte au XIXe et au XXe s. dans l'expr. être en but(t)e à. LITTRÉ s'élève contre la prononc. [byt] même en finale : ,,Cela ne vaut rien et est un effet de la tendance vicieuse (...) à faire sonner les consonnes.`` MART. Comment prononce 1913, p. 329, dit qu'on prononce toujours [by] à Paris et que la prononc. [byt] est provinciale. Pour G. STRAKA, La Prononc. parisienne dans B. de la Faculté des Lettres de Strasbourg, 1952, p. 26 et 27, les hésitations du bon usage quant à la prononc. de la consonne finale ,,sont compréhensibles et on aurait tort de les réprouver; le jour viendra (...) où l'un des deux doublets l'emportera; ce sera sans doute celui qui, d'accord avec la tendance phonétique générale, représente une innovation`` (prononc. [byt]). Enq. :/byt/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1245 but a but, droit « sans restriction » (Cart. de N.-D. des Voisins, 97 dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, 1898, p. 306); 2. 1538 « fin, terme » (MAROT, II, 202 dans LITTRÉ); 3. a) 1552 « point que l'on vise » (RABELAIS, Quart Livre, A mon Seigneur Odet, éd. Marty-Laveaux, II, 249); 1666 fig. toucher au but « résoudre une difficulté » (MOLIÈRE, Médecin malgré lui, II, 6 dans LITTRÉ); 1660 loc. de but en blanc (MOLIÈRE, Précieuses ridicules, sc. 4 dans Ch.-L. LIVET, Lex. de la lang. de Molière, Paris, t. 1, 1895, p. 306), voir aussi blanc; b) 1668 p. ext. « terme où l'on s'efforce de parvenir (p. ex. dans une course) » (LA FONTAINE, Fables, VI, 10 dans ROB.); 4. 1552 fig. « point que l'on se propose d'atteindre » (RABELAIS, Tiers Livre, loc. cit., 159); 1580 (MONTAIGNE, I, 31 dans LITTRÉ : l'ame qui n'a point de but estably).
Terme indirectement attesté fin XIIe-début XIIIe s. par ses dér. : a. fr. a rebutons « à tort » (ca 1180, G. DE ST PAIR, Mont Saint-Michel dans GDF.), bute (1225), peut-être empr. à l'a. nord. butr « bûche, billot de bois », DE VRIES Anord., s.v. butr; FALK-TORP, s.v. but, v. aussi bouter (FEW t. 15, 2, p. 34; BL.-W.5) une telle pièce de bois ayant prob. à l'orig. servi de cible pour le tir à l'arc. À l'appui de l'orig. nord., l'implantation de but et de ses dér. dans le domaine norm. (FEW, loc. cit., p. 34 et sqq.). Nombreuses contaminations entre les dér. de but et ceux de bouter-bout, v. abuter-but(t)er, boutoir-butoir, butant-boutant. L'étymon a. b. frq. but « souche, billot » corresp. à l'a. nord. butr (DAUZAT 1968) ne peut convenir du point de vue phonét. L'hyp. de EWFS2 qui, estimant, à tort, la forme abuitier, abuter (ca 1220, PÉAN GATINEAU, St Martin dans T.-L.) primitive, suppose le croisement d'une racine buit- (frq. biutan, à rattacher à l'a. nord. « tendre qqc. de manière à ce que l'autre puisse saisir », byta « échanger ») et d'une racine bout- (bout) n'est pas convaincante.
STAT. — Fréq. abs. littér. :7 586. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 12 244, b) 11 280; XXe s. : a) 9 181, b) 10 244.
BBG. — CAMUS (P.). Autour de l'actualité. Déf. Lang. fr. 1972, n° 62, pp. 25-26. — COHEN 1946, p. 46. — DE GOROG 1958, p. 124. — GAMILLSCHEG (E.). Französische Etymologien. Boletim de filologia. Lisbonne. 1949, t. 10, pp. 193-195. — QUEM. 2e s. t. 4 1972, p. 39. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 126.

but [by(t)] n. m.
ÉTYM. 1245; probablt du francique but « souche, billot » (servant à l'orig. de cible pour le tir à l'arc), cf. anc. nordique butr, même sens; pour Guiraud, but serait une forme de bout et une métonymie de 1. butte « tertre ».
1 Point visé, objectif. Cible, mire (point de mire), objectif, visée; carton, silhouette. || Viser le but. || Diriger, braquer son arme vers le but. || Coucher en joue le but. || Atteindre, frapper, toucher le but. Blanc (tirer au blanc), mille (mettre dans le mille), mouche (faire mouche). || Manquer le but. || Le projectile passa à côté, au-dessus du but. || Dépasser le but, aller au-delà du but. || But à éclipse, but mobile. || Figurine, poupée servant de but. || Lancer un projectile vers le but. Abuter. || Tir au but.Artill. || But à battre.
1 Il peut frapper au but une fois entre mille (…)
La Fontaine, Fables, VIII, 16.
2 Là-bas, au large, la torpille
touche le but.
Cocteau, le Discours du grand sommeil.
2.1 Rien au monde n'est capable de l'empêcher (la torpille) d'atteindre exactement son but, ni d'éclater à l'heure fixée et à l'endroit fixé.
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 23.
Spécialt (boules). Cochonnet. || Pointer une boule vers le but.
Loc. (1660). De but en blanc [d(ə)bytɑ̃blɑ̃] (var. anc. : de pointe en blanc, ou de blanc en blanc).Milit. || Tir de but en blanc : tir effectué d'une butte de tir en visant le blanc de la cible par la ligne de mire sans se servir d'une hausse mobile, sans préparation.Fig. || De but en blanc : sans préparation, brusquement. Blanc (cit. 32 et 33).
3 — Écoutez, disait Mme Cottard, on est excusable de répondre un peu de travers quand on est interrogée ainsi de but en blanc, sans être prévenue.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IV, p. 9.
Par anal. Math. || But d'une application, son ensemble d'arrivée.
2 Point que l'on se propose d'atteindre. Terme. || Le but de la course. Arrivée. || Courir, se ruer vers le but. || Atteindre le but, toucher au but. || S'arrêter au but. || Le but d'une promenade, d'une expédition, d'un voyage. || Atteindre le but par petites étapes. || Allons voir cette petite église : ce sera un but de promenade. || Marcher, se promener sans but, sans but précis (errer, flâner…).
4 Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
Sitôt que moi ce but (…)
La Fontaine, Fables, VI, 10.
3 a Chacune des deux limites avant et arrière d'un terrain de jeu, encadrées par les touches. || Le but d'un jeu de barres, d'un jeu de chat perché.(Même sens au sing. et au plur.). Espace déterminé que doit franchir le ballon (ou la balle, le palet) pour qu'un point soit marqué, au football, hand-ball, hockey, etc. || Barre transversale d'un but. || Poteaux d'un but (au football, on dit aussi les bois). || Filet tendu derrière le but, au football. || Au basket, le but est formé par le panier suspendu au panneau. || Gardien de but. Gardien, goal (2.). || Tirer au but.Au plur. || Les buts. || Envoyer la balle dans les buts. Cage (I., 5). || C'est à ton tour d'aller dans les buts. || Les buts adverses. || Organiser la défense des buts.
(Football, rugby). || Ligne de but : ligne tracée au fond du terrain, au milieu de laquelle sont dressés les poteaux du but (poteaux de but). || Surface de but, qui se trouve devant le but. aussi En-but.(Au basket). || Zone de but : zone qui se trouve devant le panier. aussi Raquette (4.).
b (1922). Point marqué quand le ballon a pénétré le but adverse. Goal (1., vx); et aussi panier (5., b.). || Marquer (cit. 22) un but. || Notre équipe a marqué trois buts. || C'est l'avant-centre qui a rentré tous les buts. Buteur. || Un but marqué sur coup franc, sur penalty. || Crier : but ! || Transformer un essai en but, au rugby. || Gagner par trois buts à un. || Les deux équipes en étaient à un but partout à la mi-temps. || Le score est de trois buts à zéro (ou, par abrév., de trois à zéro).
4.1 Les coudes écartés ou les poings en avant, les plus hardis fonçaient, et une longue clameur saluait chaque « but ». C'était un jeu de grands, et les petits comme moi n'y avaient que faire.
Raymond Abellio, Ma dernière mémoire, t. I, p. 113.
c Loc. (Vx). But à but : à égalité, sans avantage, de part et d'autre. Également. || Être but à but. || Troquer but à but.
4 Fig. Ce que l'on se propose d'atteindre; ce à quoi l'on tente de parvenir. Achèvement, dessein, fin, intention, objectif, objet, propos, résolution, visée, vue. || Son but est d'obtenir…, de parvenir à…, d'accéder à… || N'avoir qu'un but, n'avoir pas d'autre but que… (→ Ne vivre que pour…). || Chercher à atteindre deux buts à la fois (→ Courir deux lièvres à la fois). || Voilà son but caché, secret. Motif, motivation; cause, raison. || Ses désirs, ses efforts, ses tentatives, ses essais tendent à ce but, le portent vers ce but. || Assigner un but à qqn. Mission. || Se proposer un but. || Tendre vers le même but, vers un but commun. Concorder, concourir, confluer, conspirer, converger. || Ne considérer que le but. || Rapporter tout à un but. || Viser un but. || Avoir pour but qqch. (→ En vue). Buter (vx). || S'agiter, s'évertuer sans but précis. Aventure (à l'aventure). || Deviner le but caché de qqn (→ Où il veut en venir). || Dissimuler son but.Par métaphore. || Aller, avancer, marcher, cheminer, s'acheminer vers un but. || Approcher du but. || Remuer ciel et terre pour atteindre le but. || Tous les moyens lui sont bons pour arriver à son but. || Toucher le but, au but; parvenir au but. Aboutir; port (arriver au port).
Loc. Aller droit au but, sans détour (→ Ne pas y aller par quatre chemins).Toucher au but, frapper au but (Académie) : dans une affaire, trouver le point essentiel.Passer, dépasser son but. || Être détourné de son but, être encore loin du but. || But absurde, extravagant; but coupable, criminel; but sensé, louable; but éloigné, distant; but rapproché, facile à atteindre. || Le but de l'existence, de la vie. Raison; destination, destinée. || But général de l'action. Direction, ligne (de conduite). || Ne pas confondre les moyens et les buts. Fin. || Je ne sais pas le but de sa visite.Sans but. || Association sans but lucratif.
5 L'homme croit souvent se conduire lorsqu'il est conduit, et pendant que par son esprit il tend à un but, son cœur l'entraîne insensiblement à un autre.
La Rochefoucauld, Maximes, 43.
6 Nous connaissons d'abord les choses (…) Je touche au but du premier coup, et je vous apprends que votre fille est muette.
Molière, le Médecin malgré lui, II, 4.
7 C'est une chose si délicate que la réputation de ces Messieurs (les officiers) qu'ils aiment mieux passer le but que de demeurer en chemin.
Mme de Sévigné, 634, 6 août 1677.
8 (…) Mon intérêt seul est le but où tu cours.
Racine, Esther, II, 5.
9 L'art doit se donner un but qui recule sans cesse.
Rivarol, Notes, p. 79.
10 Ne vous donnez pas pour but d'être quelque chose, mais d'être quelqu'un.
Hugo, Post-scriptum de ma vie, II.
11 On reproche aux gens qui écrivent en bon style de négliger l'idée, le but moral, comme si le but du médecin n'était pas de guérir, le but du peintre de peindre, le but du rossignol de chanter, comme si le but de l'Art n'était pas le Beau avant tout.
Flaubert, Correspondance, t. I, p. 157.
12 Quand le bonheur égoïste est le seul but à la vie, la vie est bientôt sans but.
R. Rolland, Jean-Christophe, t. VIII, p. 94.
13 Vivre sans but, c'est laisser disposer de soi l'aventure.
Gide, les Faux-monnayeurs, III, 14.
14 On dédaigne volontiers un but qu'on n'a pas réussi à atteindre, ou qu'on a atteint définitivement.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 308.
15 La volonté de séduire, c'est-à-dire de dominer, les diverses manières de bander un souhait ou un ordre, de les darder vers leur but, je les sens encore élastiques (…)
Colette, la Naissance du jour, p. 75.
15.1 Dans d'autres cas, on ne peut pas dire que le véritable but fût sacrifié au but accessoire et imaginé après coup, mais le premier était tellement opposé au second que si la personne qu'Albertine attendrissait en lui déclarant l'un, avait appris l'autre, son plaisir se serait aussitôt changé en la peine la plus profonde.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, in Folio, p. 613.
(Gramm.). || Complément de but, marquant dans quelle intention, par quel but on accomplit l'action. || Le complément de but peut être un nom ou un verbe à l'infinitif. || Conjonction de but, introduisant les propositions finales (ou propositions subordonnées de but). || Afin que, de crainte que, de façon à ce que, de manière à ce que, de peur que, pour que, en sorte que, de sorte que, sont des conjonctions et locutions conjonctives de but.
REM. Certaines locutions tout à fait courantes sont, ou ont été rejetées par certains puristes.
Loc. prép. Dans le but de, dans un but… : dans le dessein, l'intention de. || Il l'a fait dans un but tout à fait désintéressé.
16 Par le temps actuel, il serait à craindre qu'un monument élevé dans le but d'imprimer l'effroi des excès populaires donnât le désir de les imiter (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, 3.
17 Ce fut moins par vanité que dans le seul but de lui complaire.
Flaubert, Mme Bovary, III, 5.
18 Poil de Carotte (…) ne se préoccupe que de ne pas nettoyer son assiette (…) Dans ce but, il se livre à des calculs compliqués.
J. Renard, Poil de Carotte, Agathe.
19 (…) cette fois il ne l'avait fait que dans le but d'exaspérer son frère.
Montherlant, les Célibataires, I, 3, p. 76.
REM. Les deux locutions sont condamnées par Littré (« On n'est pas dans un but; car, si on y était, il serait atteint »), et au XXe s. par quelques puristes; elles ne sont pas signalées dans Académie, huitième éd. Cependant, but signifie au figuré « dessein, intention », et de même que l'on dit dans le dessein, l'intention de…, on doit pouvoir dire dans le but de… En fait, ces expressions sont couramment employées, et par les meilleurs écrivains (cf. Grevisse, no 934,10, et aussi Durrieu qui, tout en condamnant la construction, cite Mme de Staël, Chateaubriand, Hugo, Balzac, Nerval, Flaubert, Loti, A. France, etc.).
Loc. Poursuivre un but, (vx) suivre un but : chercher à réaliser un dessein.
20 Il suit toujours son but jusqu'à ce qu'il l'emporte (…)
Corneille, Nicomède, V, 4.
REM. Autre expression condamnée par quelques puristes (notamment Durrieu, qui cite pourtant Corneille, Lamartine, Renan, etc.) mais admise par Académie, huitième éd. (art. Poursuivre) : « Poursuivre un but, un avantage ».
Remplir un but : réaliser un dessein, arriver à ses fins.
REM. Cette expression également condamnée par Littré et quelques autres est justifiée par le sens figuré de remplir (cf. Remplir un dessein, un devoir, ses obligations, ses promesses, etc.).
21 Il avait très industrieusement et très frauduleusement rempli son but.
Saint-Simon, Mémoires, 346, in Littré.
22 Je ne remplirai pas le but de ce livre.
Rousseau, les Confessions, II.
CONTR. Départ (point, ligne de départ).
DÉR. et COMP. Abuter, 1. buter, buteur, 1. butte, débuter, en-but, rebuter.
HOM. Bute, 1. butte, 2. butte, formes des v. 1. buter, 2. buter, 1. butter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • But — (b[u^]t), prep., adv. & conj. [OE. bute, buten, AS. b[=u]tan, without, on the outside, except, besides; pref. be + [=u]tan outward, without, fr. [=u]t out. Primarily, b[=u]tan, as well as [=u]t, is an adverb. [root]198. See {By}, {Out}; cf.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • But if — But But (b[u^]t), prep., adv. & conj. [OE. bute, buten, AS. b[=u]tan, without, on the outside, except, besides; pref. be + [=u]tan outward, without, fr. [=u]t out. Primarily, b[=u]tan, as well as [=u]t, is an adverb. [root]198. See {By}, {Out};… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • But.fr — BUT Pour les articles homonymes, voir BUT (homonymie). Logo de BUT Création 1972 …   Wikipédia en Français

  • But ! — But ! Pays  France Langue Français Périodicité Hebdomadaire Genre Presse sportive Date de fondation …   Wikipédia en Français

  • But! — But !  But ! {{{nomorigine}}} Pays …   Wikipédia en Français

  • But — But, n. [See 1st {But}.] 1. A limit; a boundary. [1913 Webster] 2. The end; esp. the larger or thicker end, or the blunt, in distinction from the sharp, end. Now disused in this sense, being replaced by {butt}[2]. See 1st {Butt}. [1913 Webster… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • But — ist der Name mehrerer Personen Anton Nikolajewitsch But (*1980), russischer Eishockeyspieler Wiktor Anatoljewitsch But (*1967), russischer Waffenhändler Wladimir Wladimirowitsch But (* 1977), russischer Fußballspieler Bautzener Unternehmer Tage… …   Deutsch Wikipedia

  • BUT — steht für: Bautzener Unternehmer Tage Bundesverband Theaterpädagogik But ist der Familienname folgender Personen: Anton Nikolajewitsch But (* 1980), russischer Eishockeyspieler Wiktor Anatoljewitsch But (* 1967), russischer Waffenhändler Wladimir …   Deutsch Wikipedia

  • But en or — ● But en or premier but marqué au cours des prolongations d un match de football, qui donne la victoire à l équipe qui l inscrit. (Cette pratique, qui permet d éviter l épreuve des tirs au but, est aussi appelée but décisif.) …   Encyclopédie Universelle

  • But — But, n. [Cf. {But}, prep., adv. & conj.] The outer apartment or kitchen of a two roomed house; opposed to {ben}, the inner room. [Scot.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.